Parution dans Topoï 17/1 (2011), p. 7-178 du compte rendu de The Cambridge Economic History of the Graeco-Roman World, Cambridge (2007)

Le fascicule 1 du volume 17 de la revue Topoï présente les résultats d’une table-ronde qui s’est tenue à la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie – René Ginouvès de Nanterre, le 13 février 2010. Elle était consacrée à l’élaboration d’un compte-rendu de l’ouvrage collectif  The Cambridge Economic History of the Greco-Roman World, paru à Cambridge en 2007.

La partie II de ce livre présente en 5 chapitres les aspects économiques marquants des périodes anciennes de la Grèce, et les rapports qui sont alors établis avec le Proche-Orient, jusqu’au 6ème siècle av. n. è. :

Part II Early Mediterranean economies and the Near East, p. 175-329

7. The Aegean Bronze Age, J. Benett ; 8. Early Iron Age Greece, I. Morris ; 9. The Iron Age in the western Mediterranean, M. Dietler ; 10. Archaic Greece, R. Osborne ; 11. The Persian Near East, P. R . Bedford

Ces chapitres ont été analysés et discutés dans trois contributions, précédées d’une mise en perspective générale:

Remarques préliminaires: Fr. Joannès (Paris 1, ArScAn), p. 15-18. Discussion des chapitres 7 et 8: Fr. Rougemont (CNRS, ArScAn), p. 19-27. Discussion des chapitres 7 à 10:  J. Zurbach (ENS Ulm), p. 28-33. Discussion du chapitre 11: L. Graslin (université Nancy 2), p. 34-51. Pour la partie hellénistique de l’histoire mésopotamienne, on y ajoutera (p. 63-66) l’analyse de J. Monerie (Paris 1, ArScAn) à propos du chapitre rédigé par J. R. van der Spek dans l’ouvrage (chapitre 15).



Citer ce billet
Francis JOANNÈS (2012, 28 septembre). Parution dans Topoï 17/1 (2011), p. 7-178 du compte rendu de The Cambridge Economic History of the Graeco-Roman World, Cambridge (2007). Ecobabylone. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o0l1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.